Références : observatoire de la création
architecturale, urbaine et paysagère

Cet ensemble de fiches vous présente des réalisations récentes en matière d'architecture, d'urbanisme et d'environnement en Haute-Savoie.

×

2020

Éclosion d’une architecture

Ambilly compose parmi ces villes en pleine mutation, confrontée aux enjeux d'une forte croissance démographique sur l’agglomération annemassienne où fleurissent de grands projets d’aménagement, tels que le quartier de la gare, celui de l’hôpital, la récente liaison ferroviaire franco-suisse (CEVA) ou encore la prolongation de la ligne de tramway. Aussi, la construction de logements demeure une question cruciale, et le programme Sakura - signifiant fleurs de cerisiers en japonais -, avec ses 86 logements répartis sur trois ensembles en R+5, forme un microquartier visuellement très intéressant au cœur d’Ambilly...

2020

Ce que les mots racontent aux murs

C’est une histoire que l’écrivain Michel Butor aurait sans doute aimé écrire, celle d’une ancienne maison forte à Lucinges, surnommée "le château" - dont les fondations remontent vraisemblablement aux XVe et XVIe siècles - et que les livres viennent aujourd’hui habiter. Ce château, acquis en 2007 par la commune, est un bâtiment massif en pierres de taille, couvert par un toit à deux pans, sur son orientation sud-ouest, d’une tour circulaire renfermant un escalier en molasse...

2020

Belle de bois dormant

Ce projet architectural est positionné dans ce qui était auparavant un champ en pente douce, orienté sur le versant ubac et à proximité du cœur de village d’Alex. En forme de grand trapèze, de près de 2 000 mètres carrés, l’équipement regroupe en un seul espace la salle polyvalente de la commune, un pôle administratif ainsi que le groupe scolaire, constitué de trois classes de maternelle, quatre classes d'élémentaire, une classe de périscolaire et une salle de motricité...

2020

Un chantier qui fait école

C’est un bâtiment dont la silhouette impressionnante s’aligne sur la rue en exhibant ses cent-soixante mètres de long, avec une architectonique fidèle aux années 60. Le vaste projet de réhabilitation du groupe scolaire des Hutins, mené de concert entre la Ville d’Annemasse et l’agence d’architectes lyonnais Tekhnê, s’est étendu sur cinq années, avec un déroulement du chantier en deux phases : d’abord la réhabilitation de l’école élémentaire, comprenant la création du restaurant scolaire, puis dans un second temps la réfection de l’école maternelle...

2020

Réforme scolaire

Dans cette commune de 2 500 habitants, située sur les rives du lac Léman, l’extension du groupe scolaire englobe une surface de 840 mètres carrés, sur un site très bien orienté, ouvert et en pente, avec des reliefs bigarrés que le lac adoucit en arrière-plan. Le groupe scolaire accueille quatre classes supplémentaires ainsi qu’un réfectoire, doté d’une vue panoramique, pour une opération dont le coût total atteint 3 297 246 €...

2020

Dedans et dehors

Le long de la rue principale du village de La Muraz - un millier d’habitants - trois bâtiments modernes contrastent avec les édifices existants, en pierre de taille ou en ciment : le nouveau groupe scolaire de la commune. Le choix du noir pour les deux constructions donnant sur la voirie, et le bardage "or-bronze" du troisième volume, en retrait, attirent le regard, interrogeant sur une rupture architecturale qui est pourtant atténuée par un dessin simple et une volumétrie basique...

2020

Des murs, des arbres et des enfants

Ce projet d’équipement scolaire au sein du quartier Chabloux, récemment aménagé, s’annonçait complexe à trois égards : la topographie du terrain en pente, l’envergure massive des deux écoles composant le groupe scolaire (chargé d’accueillir environ six cents élèves : neuf classes d’élémentaire et treize classes de maternelle), tout en respectant des contraintes de hauteur fixées par les documents d’urbanisme, et enfin la volonté de créer un parc urbain conservant la ferme David - amenée à devenir un outil culturel. C’est sur cette énigme architecturale que se sont attelées à résoudre la commune de Saint-Julien-en-Genevois et trois agences d’architectes : José Morales, Polyptyque et Jean-Marc Chancel...

2020

Façades à facettes et sans éclaboussures

Dans l’optique de remplacer sa piscine vieillissante, la commune de Sallanches a lancé en 2018 le chantier de cet équipement d’envergure : un complexe aquatique doté de plusieurs bassins, ludique et sportif, et d’un espace bien-être pouvant accueillir jusqu’à 650 personnes. À l’intérieur, le complexe comprend un bassin sportif de 25 mètres, muni de 5 lignes de nage, un bassin d’activité destiné à l'aquabike et à l’aquagym, un bas-sin balnéo-ludique avec des bulles, des geysers, des buses de massage et de la nage douce, ainsi qu’une pataugeoire pour la petite enfance...

2020

Sillage de l’architecture

La réhabilitation du bâtiment appartenant au club d’aviron de Sevrier a été pilotée par l’architecte Vincent Rocques, dans le cadre d’un marché négocié avec la collectivité, porteuse du projet. Atteignant une surface de plan-cher de 552 mètres carrés, la modernisation d’un tel équipement sportif, mis en service au mois de juillet 2019, s’est chiffrée à 936 000 €...

2020

Conte de fée écologique

Il était une fois un endroit intégrale-ment vêtu de bitume, soit un parking de 6 000 mètres carrés, contenant 253 places, transformé - par un coup de baguette paysagère - en écrin de verdure au cœur de la ville d’Annemasse ! Lieu central dans la ville, situé entre Château Rouge et le quartier du Perrier, le parc Clemenceau est désormais un espace arboré et végétalisé où il fait bon vivre, composé d’atmosphères différentes et conviviales. Le passant déambule entre une placette centrale, dominée par une butte dotée de gradins, une vaste pelouse, des cheminements ludiques et écologiques, un parcours au-dessus d'une noue, une zone de jardins partagés, sans oublier des agrès sportifs et un brumisateur géant...

Search Filters